Annexe A: Lignes directrices pour les programmes d'informatique et de génie informatique

Structure générale du rapport de stage

Tout rapport de stage devrait être présenté sous forme de compte rendu centré sur les aspects techniques des projets réalisés. Même les stages où la gestion et les responsabilités organisationnelles occupent une place prépondérante offrent une expérience de travail en génie pouvant être décrite en termes techniques. Les réflexions ou commentaires personnels sont facultatifs et devraient être inclus dans la lettre de présentation ou dans une section séparée du corps du rapport.

Tous les rapports de stage doivent être conformes à la structure générale suivante :

  • Page de titre
  • Résumé et mots clés
  • Table des matières
  • Liste des graphiques
  • Liste des tableaux
  • Corps du rapport de stage (Introduction, Description des tâches assignées, Résultats et réflexions, Conclusion)
  • Bibliographie
  • Annexes

Page de titre

Indiquez le titre de votre rapport de stage, votre nom, votre numéro étudiant, la cote de votre cours et la date limite pour la remise du rapport. Ne mettez aucun élément de la page de titre en gras ou en italique.

Résumé

Résumez le rapport de stage en 100 à 200 mots (une page maximum). Le résumé doit être explicite et fournir au lecteur un sommaire du contenu du rapport.

Mots clés

Ajoutez de trois à cinq mots clés au bas de la page du résumé, qui peuvent être utilisés pour faire un index du rapport. Séparez-les par des virgules.

Corps du rapport

Le corps du rapport doit contenir les sections ci-dessous, lesquelles doivent être clairement identifiées et numérotées. Vous pouvez diviser les sections principales en sous-sections.

Longueur

Les rapports finaux remis à la fin d’un stage doivent compter de 10 à 15 pages. Ce nombre ne comprend pas le résumé, la bibliographie et les annexes. Pour leur part, les rapports provisoires – remis après quatre ou huit mois de stage, dans les cas des stages de plus longues durées – doivent comporter de 5 à 10 pages.

Introduction

Cette section comporte habituellement une page.

Décrivez brièvement l’organisation pour laquelle vous avez travaillé (divisions, services, unités de travail). Fournissez des renseignements généraux tels que la taille de l’organisation, son histoire et le secteur dans lequel elle mène ses activités.

  • Indiquez votre rôle au sein de l’organisation, vos tâches et les responsabilités qui vous ont été assignées dans le cadre du stage.
  • Dans votre introduction, présentez vos tâches en général et résumez les projets que vous avez entrepris, tout en gardant les détails pour la section réservée à cet effet dans le corps du texte.
  • Il est important dans l’introduction d’amener le sujet du rapport, de le définir et de présenter les différentes sections du document.

*Notez que l'introduction diffère du résumé.

Description des tâches assignées dans le cadre du stage

Cette section comporte habituellement huit à dix pages.

Décrivez les principaux aspects de votre stage en fournissant suffisamment de détails. De manière générale, les étudiants et les étudiantes devraient se concentrer sur la description d’un ou deux projets entrepris pendant leur stage. La structure habituelle est la suivante :

  • Discutez d’un projet ou d’un problème rencontré par l’entreprise, ses clients ou vous-même.
  • Présentez les solutions envisagées pour le résoudre. Décrivez les critères ou méthodes utilisés pour évaluer les diverses solutions possibles tels que, une évaluation des principaux points positifs et négatifs, une analyse coûts-avantages, des politiques internes/externes, un consensus de group, etc.
  • Discutez de votre décision et des résultats et conséquences qui en ont découlé. Vous pouvez/devriez utiliser des données recueillies durant le stage pour soutenir les résultats.
  • Dans le cas des projets en cours, décrivez les plans relatifs à la réalisation du projet.

Autres considérations :

  • Évitez de simplement énumérer vos activités quotidiennes.
  • Fournissez suffisamment de détails pour que votre coordonnateur scolaire coop, qui ne connaît pas nécessairement l’organisation ou le sujet du rapport, puisse facilement saisir le contexte.
  • Dans les rapports provisoires présentés dans le cadre des stages de huit ou douze mois, fournissez une explication détaillée des projets entrepris, même s’il est possible que ceux-ci ne soient pas terminés. Vous devez aussi expliquer comment vous réaliserez tous vos projets en cours. S’il est toujours pertinent, vous pouvez réutiliser le contenu des rapports provisoires dans le rapport final.

Résultats et réflexions

Cette section comporte habituellement de deux à quatre pages.

Votre rapport de stage devrait comprendre vos réflexions sur les progrès accomplis par rapport à vos objectifs d’apprentissage et de rendement.

En réfléchissant à votre stage de travail, expliquez les trois éléments ci-dessous

  1. Comment les objectifs d’apprentissage et de rendement que vous avez établis avec votre superviseur au début du stage vous ont-ils aidé à développer des compétences professionnelles? Vous devez avoir deux objectifs d’apprentissage et trois objectifs de rendement. Énoncez chaque objectif clairement, en utilisant le format SMAEIP, si possible. Précisez si un ou plusieurs de ces objectifs sont liés aux compétences institutionnelles de l’Université d’Ottawa. Expliquez en détail comment vous vous y êtes pris pour atteindre ces objectifs, intégrez tout données pertinentes afin de décrire les résultats obtenus.
  2. Comment votre stage vous a-t-il permis d’appliquer vos apprentissages théoriques et en quoi vous sera-t-il utile pour la suite de vos études? Expliquez la relation entre certains cours, théories ou recherches académiques que vous avez suivis à l'université et les nouvelles compétences acquises pendant votre stage. Comment pensez-vous pouvoir combiner les deux dans un futur emploi, un stage coop ou des études?
  3. Réflexions sur le stage : Dans bien des carrières, l’autoréflexion sur son rendement et ses actions font partie intégrante du processus d’apprentissage tout au long de la vie professionnelle. Ces réflexions vous permettent ainsi d’évaluer votre rendement d’un œil critique et d’approfondir vos réflexions sur votre carrière et vos ambitions professionnelles. En mettant le tout par écrit, vous pourrez aussi plus facilement créer des liens non seulement entre votre stage et votre programme, mais aussi entre vos valeurs et vos convictions – un aspect important pour cerner un cheminement professionnel valorisant.
Voici quelques exemples de questions pour guider vos réflexions.
  • Qu’avez-vous vous retiré de votre processus d’entrevue coop? En fonction de cette expérience, que ferez-vous différemment la prochaine fois?
  • Êtes-vous surpris des compétences que vous êtes en voie d’acquérir pendant votre stage, ou encore, de certaines aptitudes ou préférences particulières que vous avez découvert? Y a-t-il des compétences que vous auriez aimé acquérir pendant votre stage?
  • Comment avez-vous développé, utilisé ou amélioré les compétences institutionnelles lors de votre dernier stage coop?
    • Avez-vous observé l'une de ces compétences institutionnelles pratiquées par vos camarades de classe, collègues, superviseurs ou gestionnaires? Si c'est le cas, comment?
    • Comment votre lieu de travail contribue-t-il à promouvoir ces compétences institutionnelles au sein politiques internes ou de son secteur d'activité/industrie?
  • Quelles étaient vos attentes pour votre stage coop? Ont-elles été satisfaites? Pourquoi?
  • Avez-vous une meilleure idée du type de stage coop que vous souhaiteriez obtenir la prochaine fois ? Expliquez votre réponse.

Conclusion

Cette section comporte habituellement une page.

C’est dans cette section, résumez l’ensemble des résultats des projets que vous avez réalisés pendant le stage coop et votre expérience d’apprentissage. Les commentaires constructifs destinés à l’employeur, au Bureau coop ou à votre programme académique sont également plus que bienvenus.

Format

  • Texte à double interligne
  • Police ordinaire de taille 12 (Times, Times Roman, etc.)
  • Marges d’un pouce (haut, bas, gauche, droite)
  • Italique au besoin, mais pas de soulignement
  • Numéro de page dans le coin inférieur droit de l’en-tête
  • Intertitres de sections et de sous-sections numérotés et repris dans la table des matières
  • En-têtes de section, s’il y a lieu
  • Tableaux et figures numérotés séquentiellement (p. ex., Tableau 1, Tableau 2 et Figure 1, Figure 2) et accompagnés d’un titre descriptif (le titre d’une figure doit apparaître au bas de celle‑ci, et le titre d’un tableau doit apparaître au haut de celui-ci) Toutes les figures et tous les tableaux présentés dans le corps du rapport doivent faire l’objet d’une référence dans le texte. Les figures et les tableaux provenant d’un autre document doivent comporter une note bibliographique dans le titre ou dans la légende.

Style

Tous les rapports de stage doivent être rédigés en utilisant de façon appropriée la ponctuation, l’orthographe, la majuscule, l’italique, les abréviations, les en-têtes, les citations, les chiffres, les tableaux et les figures. En outre, utilisez des formulations neutres ou alternez les genres. Les rapports de stage qui ne répondent pas aux normes minimales d’orthographe, de grammaire et de présentation matérielle recevront automatiquement une note d’échec.

Notes en bas de page ou en fin de texte

N’utilisez pas de notes en bas de page ou en fin de texte. Les renseignements pertinents qui sont habituellement insérés sous forme de note de bas de page ou de note en fin de texte doivent être placés dans le corps du texte.

Références

Tout contenu provenant d’une autre source doit faire l’objet d’une référence bibliographique pour que les lecteurs puissent consulter la source originale au besoin. Voici les deux modèles acceptés de références bibliographiques :

  1. Le modèle auteur-date
    • La note est composée du nom de famille du ou des auteurs suivi de la date de publication entre parenthèses. Le nom de l’auteur peut être intégré dans une phrase ou mis entre parenthèses. Pour les ouvrages comportant plus de deux auteurs, le nom du premier auteur est suivi de l’abréviation et collab. Voici quelques exemples :

      Selon Smith et collab. (2013), les installations CVAC représentent 20 % du coût de rénovation de plusieurs bâtiments.

      L’efficacité des centrales thermiques dans cette région a augmenté de 30 % au cours des quarante dernières années (Doe et Miller, 2014).
  2. Le système numérique
    • Les références bibliographiques sont indiquées par un chiffre mis entre crochets, ou appel de note. Plusieurs références (donc plusieurs chiffres) peuvent être incluses dans un seul appel de note. En revanche, les ouvrages cités plus d’une fois ne font l’objet que d’un appel de note. Voici quelques exemples :

      La pression de la pompe doit être maintenue à 103 kPa [2].

      Les simulations informatiques sont devenues un outil très important dans le domaine de la mécanique de la rupture [1-3, 5, 8].

Les références bibliographiques doivent être regroupées sous forme de notices en une seule section à la fin du rapport, avant les annexes. Dans le cas du système auteur-date, les notices bibliographiques doivent être organisées en ordre alphabétique selon le nom de famille des auteurs principaux. Elles ne doivent pas être numérotées. Dans le cas du système numérique, les notices peuvent être numérotées selon l’ordre de leur apparition dans le corps du texte ou disposées en ordre alphabétique selon le nom de famille de l’auteur principal. Les références numérotées doivent être organisées par numérotation dans la bibliographie.

Exemples de références bibliographiques :

  • Articles :

    HABRON, Geoffrey. « Breathing Life Into the Case Study Approach: Active Learning in an Introductory Natural Resource Management Class. » Journal on Excellence in College Teaching, vol. 13, nº 2/3, 2002. p. 41-58.
  • Livres :

    BRUNER, Jerome. Acts of Meaning. Cambridge, MA : Harvard University Press, 1990.
  • Chapitres :

    Butcher-Powell, Loreen. « Teaching, Learning and Multimedia. » In : Interactive Multimedia in Education and Training. Dirigé par Sanjaya Mishra et Ramesh C. Sharma. Hershey. PA : Idea Group, 2004, p. 60-72.
  • Pages Web :

    ANDERSON, John R., Lynne M. REDER et Herbert A. SIMON. « Applications and Misapplications of Cognitive Psychology to Mathematics Education. » (1995). Consultée le 29 juin 2002, http://act.psy.cmu.edu/personal/ja/misapplied.html.

Ressources additionnelles pour la rédaction

Gibaldi, Joseph. MLA Handbook for Writers of Research Papers. New York : Modern Language Association of America, 1999.

Turabian, Kate L. Manual for Writers of Term Papers, Theses and Dissertations. Sixième édition. Chicago : University of Chicago Press, 1996.

Vous trouverez au quatrième étage de la bibliothèque Morisset de nombreux ouvrages portant sur la rédaction de rapports administratifs (cotes commençant par HF 57) et, au sixième étage, des ouvrages portant sur la rédaction technique (cotes commençant par T11).

 

Approbation du rapport par le superviseur ou la superviseure

Afin de confirmer que le contenu du rapport ait été écrit par le stagiaire et qu’il peut être partagé, votre rapport doit inclure une page à la toute fin qui porte le message suivant et la signature de votre superviseur(e) :

Ayant supervisé _____________________, stagiaire coop, je, (nom du superviseur ou de la superviseure) __________________, confirme que le rapport qui précède a été fait, à ma connaissance, au complet par cette personne. De plus, le rapport ne contient aucun renseignement confidentiel qui en interdirait la lecture par les membres du corps professoral.

Signature : __________________________

Date : _____________________

La signature réelle est requise ici, pas seulement une version dactylographiée. Les rapports sans signature du superviseur ou de la superviseure seront rejetés immédiatement.

Plagiat

Tout document tiré d’une autre source doit être cité de façon appropriée selon un des modèles susmentionnés. Les citations intégrées au corps du texte doivent être entourées de guillemets français ou isolées du texte au moyen d’une mise en retrait par exemple. Les étudiants ayant commis du plagiat recevront automatiquement une note d’échec et feront l’objet de sanctions pour fraude scolaire conformément aux règlements scolaires de la Faculté de génie.

Pour en savoir plus sur le plagiat, consultez le site Web de l’Université d’Ottawa sur l’intégrité dans les études.

 

Haut de page