Guide de rédaction du rapport de stage pour biochimie et biotechnologie - Annexe A : Lignes directrices

Structure générale d’un rapport de stage

Tous les rapports de stage doivent être soumis en ligne.

Tous les rapports de stage doivent respecter l’ordre de la structure générale suivante :

  1. Page-titre
  2. Résumé
  3. Mots clés
  4. Table des matières
  5. Liste des figures
  6. Liste des tableaux
  7. Liste des abréviations ou des acronymes (si nécessaire)
  8. Corps du rapport de stage (si applicable : introduction, matériel et méthodes, résultats, discussion et conclusion)
  9. Références (et/ou Bibliographie)
  10. Annexes

Page-titre

Indiquez le titre du rapport de stage, votre nom, votre numéro étudiant, votre adresse courriel de l’Université d’Ottawa, le nom du destinataire et sa fonction, la cote du cours, le nom de votre département et de votre établissement d’enseignement et la date de remise du rapport. Ne mettez aucun élément de la page-titre en gras ou en italique. Tous ces éléments doivent être justifiés au centre et bien espacés afin de produire une présentation harmonieuse.

Résumé

Résumez le rapport de stage en 200 à 500 mots (une page maximum). Le résumé doit être explicite et représentatif du rapport de stage.

Mots clés

Au bas de la page du résumé, ajoutez de trois à cinq mots clés significatifs (en les séparant par des virgules) qui permettront d’indexer le rapport.

Introduction

Présentez le contexte des projets que vous avez réalisés, y compris leur nature et leurs objectifs. Présentez vos tâches et résumez les travaux que vous avez entrepris en insistant sur ceux que vous décrivez dans le corps du rapport. Notez que l’introduction diffère du résumé.

Annexes

Mettez en annexe les informations que votre lecteur aimerait peut-être consulter, mais qui sembleraient superflues ou encombrantes dans le corps du rapport. Les annexes peuvent comprendre, par exemple, des échantillons de calculs supplémentaires et des figures et tableaux présentant des données brutes ou d’autres données supplémentaires.

Corps du rapport

Expliquez en détail les projets entrepris ainsi que les approches employées pour atteindre les objectifs. Présentez les résultats obtenus. Fournissez suffisamment de renseignements pour que votre coordonnateur scolaire coop, qui ne connaît pas nécessairement le sujet du rapport, puisse facilement saisir le contexte. Insérez les figures et les tableaux dans le corps du rapport, à moins qu’il ne s’agisse d’informations supplémentaires, qu’il faudra alors mettre en annexe. Chaque figure ou chaque tableau doit être inséré après le premier paragraphe qui en fait mention, mais aussi proche que possible de la première mention, préférablement au bas de la même page ou dans la prochaine page disponible. Quand vous présentez une figure ou un tableau, ajoutez un renvoi [p. ex. (Fig. 1) ou (Tableau 4)] dans le texte pour faciliter la lecture. N’oubliez pas d’indiquer votre source à la fin de la légende de toute figure ou tableau dont vous n’êtes pas entièrement l’auteur (p. ex. Tiré de Poulain et al., 2014 ou Adapté de Tremblay et Tanha, 2015).

Le corps du rapport de stage doit être conforme aux instructions ci-dessous.

Longueur

Les rapports finaux remis à la fin d’un stage doivent compter de 10 à 15 pages. Ce nombre ne comprend pas le résumé, la bibliographie et les annexes. Pour leurs parts, les rapports provisoires – remis après quatre ou huit mois de stage, dans les cas des stages de plus longues durées – doivent comporter de 5 à 10 pages.

Format

  • Texte à interligne et demi (dans toutes les sections du rapport).
  • Police Times ou Times New Roman, avec taille 12.
  • Marges de 2,5 cm en haut, en bas, à gauche et à droite.
  • Mettez en retrait la première ligne de chaque paragraphe d’au moins un demi-centimètre, de manière uniforme dans tout le texte.
  • Numéro de page dans le coin supérieur droit de chaque page. À noter :
    • on n’indique pas de numéro de page sur la page-titre;
    • les pages préliminaires (de la page-titre jusqu’à la liste des tableaux ou des abréviations/acronymes) se paginent en chiffres romains minuscules (i, ii, iii, etc.);
    • l’introduction commence à la page 1.
  • Tableaux et figures numérotés dans l’ordre (Tableau 1, Tableau 2, etc.; Figure 1, Figure 2, etc.). Chacun a un titre descriptif et une légende contenant les éléments essentiels à sa compréhension (conditions expérimentales, taille de l’échantillon,...). Dans le cas des tableaux, le titre figure au-dessus, et dans le cas de figures, en dessous. Évitez toute interprétation des données dans les légendes de figures ou de tableaux. Ne divisez une figure (ou un tableau) que s’il est impossible de la loger sur une seule page. De plus, chaque figure (ou tableau) et la légende complète s’y rapportant devraient se trouver sur la même page. Évitez d’utiliser des lignes verticales dans les tableaux, sauf pour séparer la première colonne des autres si nécessaire. Vous pouvez tourner une figure (ou un tableau) de 90° en sens antihoraire si l’orientation paysage convient mieux. N’empiétez cependant jamais sur les marges!  
  • Incorporez la liste des annexes à la table des matières.
  • Italique au besoin, mais pas de soulignement. Les expressions ou abréviations d'expressions latines (et al., op. ci.) doivent être en italique, tout comme les termes ou expressions en langue étrangère.
  • Intertitres, s’il y a lieu.
  • Donnez la signification complète de chaque abréviation ou acronyme à la première utilisation, même si vous fournissez une liste. Cette règle s’applique indépendamment au résumé et au reste du rapport.
  • Assurez-vous de donner la liste complète des auteurs dans les sections Références et Bibliographie.
  • Les titres et sous-titres ne doivent jamais se terminer par un signe de ponctuation comme le point, le point-virgule, la virgule et le deux-points.
  • Ne placez pas de titre ou de sous-titre au bas d’une page si vous ne pouvez pas y inclure aussi au moins deux lignes de texte. De plus, une page ne peut commencer par la dernière ligne d’un paragraphe. Dans les deux cas, ajuster le saut de page pour optimiser la présentation.
  • Familiarisez-vous avec les fonctions de votre logiciel pour obtenir une présentation professionnelle. Par exemple, la commande control-shift-caractère dans MS Word vous permet de faire des mots ou des espaces insécables, évitant ainsi à un nombre, son unité de mesure ou son exposant de se retrouver sur deux lignes différentes (p. ex. 2 cm2).

Style

Tous les rapports de stage doivent être rédigés dans un style professionnel en respectant les règles orthographiques et grammaticales et les normes sur les signes de ponctuation, les majuscules, l’italique, les abréviations, les intertitres, les citations, les chiffres, les tableaux et les figures. Toujours laisser deux espaces entre les phrases. La section Matériel et méthodes s’écrit au passé composé. Votre discours doit demeurer objectif.

Notes de bas de page et notes en fin de texte

N’utilisez pas de notes en bas de page ou en fin de texte. Placez dans le corps du texte les données faisant habituellement l’objet de notes de bas de page ou de notes en fin de texte.

Références

Assurez-vous d’inclure un renvoi dans le corps du texte pour chaque référence bibliographique. Pour les rapports de type 2 et 3, utilisez dans votre texte les citations par nom de famille et année (p. ex. Habron, 2002) en respectant l’ordre original d’apparition dans les sources de deux auteurs (Gilbert et Sullivan, 1979 et de trois auteurs et plus (Gary et al., 2014). Lorsque plusieurs sources sont citées en même temps, on les regroupe à l’intérieur de parenthèses en les séparant par des points-virgules (p. ex. Habron, 2002; Gilbert et Sullivan, 1979). Au besoin, on accole une lettre minuscule à l’année pour distinguer des sources semblables tant pour l’année que pour les auteurs (p. ex. Habron, 2002a et 2002b) et on utilise le même code dans la bibliographie. Lorsque les noms d’auteurs sont utilisés dans la phrase elle-même, on ne met que l’année de publication et, s’il y a lieu, cette lettre minuscule entre parenthèses, par exemple « Bennett et al. (2013) ont démontré la pertinence de l’étude du métabolisme des lipides dans la maladie d’Alzheimer ». Pour les rapports de type 1, votre employeur pourrait préférer les appels de note placés en fin de phrase. Les références sont alors classées suivant leur ordre d’apparition dans le texte et non par ordre alphabétique. Une source citée plusieurs fois n’apparaît qu’une seule fois dans la liste des références.

Exemples de références bibliographiques

  • Articles :

    Berthoux, L., Pechoux, C. et Darlix, J.L. (1999) Multiple effects of an anti-human immunodeficiency virus nucleocapsid inhibitor on virus morpology and replication. J. Virol. 73, 10000-10009.
  • Articles d'un périodique électronique en accès libre :

    Witas, H.W., Tomczyk, J., Jędrychowska-Dańska, Chaubey, G. et Płoszaj, T. (2013) mtDNA from the Early Bronze Age to the Roman Period Suggests a Genetic Link between the Indian Subcontinent and Mesopotamian Cradle of Civilization. PLoS ONE 8(9): e73682. doi:10.1371/journal.pone.0073682.
  • Livres :

    Gomperts, B.D., Tatham, P.E.R. et Kramer, I.M. Signal Transduction. Boston, Academic Press, 2002. P. 393-410.
  • Chapitres :

    Butcher-Powell, L. « Teaching, Learning, and Multimedia », dans S. Mishra et R. C. Sharma (éd.), Interactive Multimedia in Education and Training. Hershey (Pa.), Idea Group, 2004. P. 60-72.
  • Pages Web :

    Anderson, J.R., Reder, L.M. et SIMON, H.A. Page consultée le 29 juin 2002. Applications and Misapplications of Cognitive Psychology to Mathematics Education (1995) [En ligne], URL : http://act.psy.cmu.edu/personal/ja/misapplied.html

Bibliographie

La bibliographie regroupe la liste des ouvrages qui ont servi à la documentation sur un domaine nouveau, mais qui n’apparaissent pas parmi dans la section Références. Les fonctions des sections Références et Bibliographie sont donc distinctes, mais le format utilisé est le même pour tous les types de source. La section Bibliographie est facultative s’il y a une section Références.

Ressources additionnelles pour la rédaction

Voici des liens utiles pour l’utilisation des styles de référence :

Adaptation APA

American Psychological Association. (2010). Publication manual of the American Psychological Association (6e éd.). Washington, DC : Auteur.

American Psychological Association. (s. d.). APA style blog [Blogue]. Tiré de blog.apastyle.org

Centre d’aide à la rédaction des travaux universitaires. (2016). Outils de rédaction (2e éd.). Ottawa, ON : Université d’Ottawa.

Méthode auteur-date

BUREAU DE LA TRADUCTION (1996). Le guide du rédacteur, 2e éd., Ottawa : Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

CENTRE D’AIDE À LA RÉDACTION DES TRAVAUX UNIVERSITAIRES (2016). Outils de rédaction, 2e éd., Ottawa : Université d’Ottawa.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE (2014). Le français au bureau, 7e éd., Montréal : Publications du Québec.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE (s. d.). Banque de dépannage linguistique, [En ligne]. [www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bdl.html] (Consulté le 26 octobre 2016).

Méthode traditionnelle

BUREAU DE LA TRADUCTION. Le guide du rédacteur, 2e éd., Ottawa, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, 1996, 319 p.

CENTRE D’AIDE À LA RÉDACTION DES TRAVAUX UNIVERSITAIRES. Outils de rédaction, 2e éd., Ottawa, Université d’Ottawa, 2016, 153 p.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE. Le français au bureau, 7e éd., Montréal, Publications du Québec, 2014, 985 p.

OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE. Banque de dépannage linguistique, [En ligne], s. d. [www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bdl.html] (Consulté le 26 octobre 2016).

Vous trouverez au quatrième étage de la bibliothèque Morisset de nombreux ouvrages portant sur la rédaction de rapports administratifs (cotes commençant par HF 57) et, au sixième étage, des ouvrages portant sur la rédaction technique (cotes commençant par T11).

Haut de page