Guide de rédaction du rapport de stage pour biochimie et biotechnologie

Introduction

Le rapport de stage constitue un élément caractéristique des programmes d’enseignement coopératif de qualité. La rédaction de ce rapport vous donne l’occasion de faire le bilan de votre expérience chez l’employeur coop et d’en évaluer les répercussions sur votre formation. Idéalement, cet exercice vous aidera à intégrer les connaissances théoriques et pratiques.

Attribution des notes

Les coordonnateurs ou coordonnatrices scolaires coop sont des professeurs ou professeures de votre discipline chargés d’évaluer les rapports de stage. Le nom et les coordonnées des coordonnateurs scolaires coop pour chacune des facultés et des programmes figurent sur le site Web du régime coop.

Le travail est noté « Réussite » ou « Échec » (note officielle). Une note numérique est également attribuée en guise de rétroaction. Consultez l’annexe A pour obtenir les lignes directrices générales et l’annexe B pour le formulaire d’évaluation du rapport.

Si votre rapport est jugé insatisfaisant (Échec), il se peut qu’on vous donne une chance de soumettre une version révisée dans un délai qui vous sera précisé. Notez qu’un échec affectera votre moyenne pondérée cumulative et entraînera votre expulsion du régime d’enseignement coopératif.

Date limite de remise du rapport

Le rapport de stage doit être remis en ligne. Consultez la section Dates importantes sur le site Web du Régime coop pour connaître la date exacte.

Fréquence

Tous les étudiants du régime d’enseignement coopératif doivent remettre un rapport pour chaque stage de quatre mois. Les étudiants dont le stage est de huit mois doivent soumettre deux rapports (un rapport provisoire après quatre mois et un rapport final après huit mois) et les étudiants dont le stage est de douze mois doivent soumettre trois rapports (deux rapports provisoires après quatre et huit mois ainsi qu’un rapport final après douze mois).

Consultations de votre rapport après l’évaluation

Tout comme les examens finaux, votre département conservera votre rapport pendant au moins un an. On vous encourage cependant fortement à prendre rendez-vous avec votre coordonnateur scolaire coop ou avec son assistant pour prendre connaissance des annotations ajoutées lors de l’évaluation. Les rapports peuvent être consultés huit semaines après la date limite de remise.

Langue

Comme pour tout autre cours de l’Université d’Ottawa, vous pouvez rédiger la lettre de présentation et le rapport de stage en français ou en anglais. Toutefois, c’est l’employeur qui choisit la langue dans le cas d’un rapport de type 1.

Aide à la rédaction

Nous vous recommandons de faire réviser votre rapport de stage par un employé du Centre d’aide à la rédaction des travaux universitaires (CARTU), par votre employeur, par un professeur, par un ami ou par un membre de votre famille.

Éléments

Le dossier remis doit comporter deux éléments : (1) la lettre de présentation, et (2) le rapport de stage.

La lettre de présentation

La lettre de présentation fournit au lecteur un aperçu des éléments importants du rapport de stage. Cette lettre doit être à simple interligne dans un style administratif soigné.

Vous devez adresser la lettre à votre coordonnateur/coordonnatrice et la remettre avec votre rapport. Dans le cas des rapports de type 1, la lettre n’accompagne pas l’exemplaire remis à l’employeur.

La lettre de présentation doit comprendre les renseignements suivants, dans l’ordre :

  1. Votre adresse complète;
  2. La date (nul besoin d’écrire le mot « date »; écrivez simplement « le 9 janvier 2016 »);
  3. Les coordonnées complètes de votre coordonnateur scolaire coop;
  4. Le titre du document remis (centré et en gras) comprenant la cote du cours (p. ex. BCH3901, rapport sur le premier stage);
  5. Premier paragraphe :
    • La session universitaire terminée avant le stage (p. ex. 1A, 1B, 1C);
    • Le stage terminé (premier, deuxième, etc.);
    • Le titre du rapport de stage;
    • Le type de rapport (type 1, type 2 ou type 3);
  6. Deuxième paragraphe :
    • Le nom de l’employeur et nom du superviseur, avec leur titre respectif (p. ex. Dr, Prof., Madame);
    • Le titre du poste occupé et le sommaire de vos fonctions et responsabilités;
  7. Troisième paragraphe :
    • L’évaluation globale du stage;
    • Les compétences acquises au cours du stage. Évitez les énoncés vagues du genre : « J’ai acquis des compétences en biochimie et en travail de laboratoire. ». Énumérez plutôt en détail les compétences acquises;
    • Les remerciements et une déclaration attestant que vous êtes l’auteur du rapport. Mentionnez tout aide reçue pour la rédaction du rapport, par exemple la révision ou la mise en page;
  8. Votre signature;
  9. Votre nom, votre numéro d’étudiant et votre adresse courriel de l’Université d’Ottawa.

Vous pouvez également utiliser la lettre de présentation pour communiquer tout autre renseignement pertinent concernant le stage ou le rapport. Ajustez au besoin les marges et l’espacement afin d’obtenir une présentation agréable et équilibrée de façon à couvrir la première page en entier.

Remarque : toute référence au coordonnateur scolaire désigne aussi son délégué ou sa déléguée.

Rapport de stage

En consultation avec votre coordonnateur scolaire coop, vous devez choisir l’un des types de rapport suivants.

Rapport de type 1 : Rapport demandé par l’employeur
  • Au cours d'un stage, certains employeurs demandent que le stagiaire rédige un ou des rapports sur son travail. Ceux-ci doivent être préparés selon les exigences de l’employeur.
  • Le cas échéant, vous pouvez les inclure dans votre rapport de stage, sous réserve de l’approbation écrite (de préférence par courriel) préalable de votre coordonnateur scolaire.
Rapport de type 2 : Rapport classique
  • Dans ce type de rapport, l’étudiant doit présenter ses responsabilités ou son projet de stage. S’il a participé à plus d’un projet, l’étudiant peut choisir d’en décrire un ou deux en détail. Il doit démontrer un esprit critique par rapport à son stage et faire la preuve qu’il a compris le but de son travail. Il doit aussi décrire les connaissances et les compétences acquises pendant le stage et expliquer en quoi elles sont importantes dans sa formation professionnelle. L’introduction devrait contenir une brève description du milieu de travail.
  • Consultez l’annexe A pour obtenir les lignes directrices détaillées.
Rapport de type 3 : Revue de la littérature
  • Si la nature de votre emploi ne se prête pas à la rédaction d’un rapport de type 1 ou de type 2, vous devriez consulter votre coordonnateur scolaire pour discuter de la possibilité de faire une revue de la littérature sur un sujet scientifique ou technique en collaboration avec votre superviseur de stage. Cette démarche doit être faite au début du stage et doit être approuvée par écrit par votre coordonnateur scolaire.
  • Le thème choisi ne doit pas nécessairement être original, mais le rapport doit être votre œuvre. Ce type de rapport s’avère souvent utile pour l’employeur et ses futurs stagiaires coop.
  • Consultez l’annexe A pour obtenir les lignes directrices détaillées.

Les rapports de stage (sauf les rapports exigés par l’employeur) devraient être rédigés en dehors de vos heures de travail. L’employeur voudra voir un exemplaire de votre rapport avant que vous ne le remettiez à l’Université. Il est donc recommandé de lui en remettre un exemplaire de une à deux semaines avant la fin de votre stage pour qu’il puisse vous communiquer ses commentaires avant votre retour sur le campus.

Confidentialité

Le rapport de stage coop est une exigence scolaire commune à tous les programmes coop universitaires. Seul autorisé à lire les rapports, le coordonnateur scolaire est tenu de les conserver dans un endroit sécuritaire après les avoir évalués, comme tout autre examen ou travail scolaire. Le personnel du Bureau coop est également astreint à la confidentialité. Ce niveau de protection suffit habituellement à protéger les éléments confidentiels inclus dans les rapports coop des étudiants en biochimie et en biotechnologie.

L'étudiant et l’employeur sont invités à discuter des exigences de confidentialité lors de la visite d’évaluation de mi-parcours avec la coordonnatrice des programmes coop ou avec le coordonnateur scolaire. Il suffit souvent d’utiliser des noms de code pour protéger l’identité de personnes, de sociétés ou de composés chimiques. (Notons cependant qu’il ne s’agit pas ici de modifier ou de forger des résultats, ce qui constituerait une fraude scolaire.) Si le rapport ne peut légalement sortir du lieu de travail, l’évaluation se fait habituellement sur place par le coordonnateur scolaire.

Dans des cas extrêmes liés à des contraintes juridiques particulières, l’employeur pourrait avoir à évaluer lui-même le rapport et à faire parvenir par courriel (ou courrier) un formulaire d’évaluation signé (annexe B) au coordonnateur scolaire. La marche à suivre obligatoire est alors la suivante :

  • Votre employeur discute de la situation avec la coordonnatrice des programmes coop au moment de l’évaluation de mi-parcours.
  • L'étudiant expose cette requête directement par écrit (courriel) au coordonnateur scolaire coop, avec justification complète, en mettant son superviseur en c. c. La demande doit être soumise au moins six semaines avant la date limite de remise des rapports.
  • Le coordonnateur scolaire indique ensuite à l’étudiant par courriel s’il a la permission de produire un rapport confidentiel interne (évalué par votre employeur) et à quelles autres exigences il sera soumis.
  • L’étudiant remet tous les autres documents au Bureau coop au plus tard à la date limite officielle de remise des rapports.

Consultez l’annexe A pour obtenir les lignes directrices détaillées. Le formulaire d’évaluation se trouve à l’annexe B.

Échéancier

La rédaction du rapport de stage est plus facile si le travail est réparti sur plusieurs mois.

  1. Au tout début du stage : Établissez des objectifs de rendement et d’apprentissage avec votre superviseur et consignez-les dans le Navigateur COOP. Formulez des réflexions sur votre expérience et consignez-les dans le Navigateur COOP. Vous pourrez utiliser les objectifs et les réflexions au moment de rédiger votre rapport de stage.
  2. Au cours de la première moitié du stage : Rencontrez votre superviseur pour discuter du rapport de stage, notamment du type de rapport et du niveau de confidentialité les plus appropriés.
  3. Au milieu du stage : Rencontrez votre coordonnateur de programmes coop pour l’évaluation de mi-parcours. Discutez de vos objectifs de rendement et d’apprentissage, de vos réflexions et du type de rapport que vous allez rédiger.
  4. Au cours du dernier mois de stage : Assistez à l’évaluation finale avec votre superviseur. Remplissez le formulaire d’évaluation de stage pour les étudiants dans le Navigateur COOP. Soumettrez votre rapport de stage à votre employeur pour approbation au moins une semaine avant la fin de votre stage.
  5. La session suivante : Remplissez le formulaire d’évaluation du stage par l’étudiant dans le Navigateur COOP. Remettez les deux éléments du rapport de stage : (1) Lettre de présentation, (2) rapport de stage.

Consultez la section Dates importantes sur le site Web du régime coop pour obtenir la date exacte de remise. Aucun rapport en retard ne sera accepté.

Évaluation

Le rapport de stage est évalué en fonction de plusieurs critères. Des consignes et des recommandations vous sont fournies pour chacun des critères décrits ci-dessous afin de vous aider à produire un document de grande qualité.

Chaque critère est indiqué dans le formulaire d’évaluation du rapport de stage utilisé par votre coordonnateur scolaire coop pour évaluer votre travail (annexe B). Vous pouvez utiliser le formulaire comme outil d’autoévaluation durant votre processus de rédaction.

Rigueur

Le rapport doit respecter intégralement les instructions, les critères et les lignes directrices propres à votre programme.

  • Conformez-vous au style du rapport de stage et aux instructions (annexe A) et tenez compte du formulaire d’évaluation (annexe B).
  • La présentation, la structure et la qualité du style seront évaluées.
  • Autoévaluez-vous en vous demandant : « Mon travail respecte-t-il les directives? »
  • Évitez d’être à la dernière minute.

Précision

Les renvois à des concepts, à des termes et à des principes dans le rapport doivent être précis.

  • Utilisez des éléments tirés de votre stage et de votre domaine d’études comme ressources.
  • Ajoutez un glossaire en annexe si votre texte comprend de nombreux termes techniques.
  • Utilisez des figures, des graphiques ou des tableaux par souci de clarté et de concision.
  • Mettez en annexe les éléments tels que les tableaux volumineux, les organigrammes accessoires et les données brutes.
  • Autoévaluez-vous en vous demandant : « Mon travail est-il méticuleux? »
  • Évitez d’utiliser Wikipédia comme source principale.

Profondeur

Le travail est appuyé par des références reconnues et repose sur une analyse approfondie.

  • Il vous faut démontrer la portée et la profondeur de votre compréhension des concepts discutés, et illustrer à quel point vous comprenez l’importance du travail dans le contexte où évolue votre employeur.
  • Appuyez-vous sur les méthodes, principes et théories vus dans vos cours, expliquez comment vous les avez appliqués et citez des ouvrages savants pour appuyer votre analyse.
  • Servez-vous des lectures réalisées dans votre programme d’études.
  • Décrivez au besoin votre domaine d’études afin que le lecteur saisisse le contexte de votre apprentissage.
  • Partez de vos réflexions sur le stage pour approfondir votre analyse.
  • Autoévaluez-vous en vous demandant : « Ce rapport me permet-il d’avoir une compréhension approfondie de mon stage? »
  • Évitez de parler des résultats d’apprentissage élémentaires, comme l’utilisation de Microsoft Outlook. Évitez la simple énumération de résultats de recherche et de chercheurs.

Cohérence

Le rapport doit être très bien structuré et cohérent.

  • Conformez-vous aux instructions (annexe A) et au formulaire d’évaluation (annexe B).
  • Faites des liens entre les éléments du rapport sur les plans de la structure et des concepts.
  • Présentez vos idées clairement afin que le lecteur puisse facilement vous suivre.
  • Amenez vos idées pour susciter l’intérêt du lecteur.
  • Autoévaluez-vous en vous demandant : « Ce travail est-il bien structuré et intéressant? »
  • Ne soyez pas à la dernière minute.

Pertinence

Le contenu du rapport doit être représentatif de votre stage.

  • Servez-vous de la description de votre poste, de vos objectifs, de vos réflexions, de vos travaux écrits ainsi que du site Web de l’entreprise.
  • Décrivez votre milieu de travail pour que le lecteur comprenne le contexte de votre stage.
  • Décrivez les principales tâches que vous avez accomplies. Si votre travail était axé sur les projets, donnez une description détaillée de l’un de vos projets et de courtes descriptions d’un certain nombre d’autres projets.
  • Autoévaluez-vous en vous demandant : « Ce rapport fournit-il un bon aperçu de mon expérience de stage? »
  • Évitez d’énumérer vos activités quotidiennes.
Haut de page